Interviewée par Gala, ce jeudi 23 septembre, Julie-Amour Rossini, la petite-fille de Juliette Gréco, a évoqué les derniers instants de la star, qui n'avait pas beaucoup d'argent, a été abandonnée par certains amis, mais qui était toujours autant passionnée par la musique.
Juliette Gréco : petite retraite, amis absents… Sa petite-fille lève le voile sur sa fin de vie difficile 

Voilà déjà un an que Juliette Gréco a rendu son dernier souffle, à l'âge de 93 ans. À l'occasion de ce triste anniversaire, sa petite-fille a accordé une interview au magazine Gala, dans le numéro publié ce jeudi 23 septembre. Julie-Amour Rossini a notamment évoqué, avec tendresse, sa grand-mère, qui a conservé son sourire jusqu'au dernier moment. "Elle ne se plaignait jamais. Elle a pu garder son train de vie, malgré des difficultés financières", a-t-elle expliqué.

En effet, malgré sa carrière impressionnante dans la chanson et au cinéma, Juliette Gréco n'était pas très riche. "Elle ne touchait rien", a souligné sa petite-fille, qui faisait ainsi référence au fait que la chanteuse était seulement interprète et non pas compositrice. Elle n'obtenait donc pas les royalties versés grâce à ses morceaux. De plus, elle n'était pas vraiment économe, comme l'a déclaré Julie-Amour Rossini auprès de nos confrères : "Elle n'avait rien mis de côté et...