Le remaniement opéré par Macron rebat les cartes. Du groupe dit des « Mormons », seul Julien Denormandie conserve un poste de ministre au sein du gouvernement.
Julien Denormandie : seul rescapé des « Mormons » d’Emmanuel Macron

Ce lundi 6 juillet, les noms des ministres nommés à l’issue du grand remaniement gouvernemental ont été dévoilés. Nos confrères des Échos soulignent que Julien Denormandie est le seul « Mormon » de Macron, à savoir issu de la garde rapprochée du candidat pendant sa campagne de 2017, à être toujours ministre après ce grand chamboulement. Julien Denormandie quitte le ministère du Logement pour l’Agriculture, faisant de lui une figure forte du nouveau gouvernement Castex. Parmi le cercle des fidèles de la première heure, il reste aussi Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Elysée.

À part Julien Denormandie et Alexis Kohler, les autres « Mormons » ont été évincés du gouvernement à la suite du remaniement ou bien avant. C’est notamment le cas de Sibeth Ndiaye, Ismaël Emelien, Cédric O et Stéphane Séjourné. « Pour ceux qui accompagnent Emmanuel Macron depuis sa nomination à Bercy en 2014, le temps a joué, le besoin de renouvellement aussi », écrivent nos confrères, donnant l’exemple de Sibeth Ndiaye, l'ancienne porte-parole du gouvernement que l'on disait sacrifiée.

Sibeth Ndiaye a quitté volontairement le gouvernement

L’ancienne porte-parole qui laisse sa place à Gabriel Attal aurait néanmoins, quant à elle, décidé de sa propre initiative de rompre ses missions auprès du président de la République. Le Figaro rappelle de son côté que le premier des « Mormons » à être parti est Sylvain Fort, le...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !