Dans une interview accordée à Ouest, parue ce vendredi 26 juin, Julie Gayet évoque son rapport à la musique et au cinéma. Plus étonnant, la compagne de François Hollande lève le voile sur un trouble de l'apprentissage relativement fréquent.
Julie Gayet révèle un trouble neurologique dont elle est atteinte

C'est un handicap invisible, qui touche près d'un Français sur dix. A l'occasion du lancement d'une nouvelle plateforme intitulée Sœurs Jumelles, consacrée à la musique et à l'image, Julie Gayet a accepté d'accorder une interview à nos confrères de Sud Ouest, parue en kiosque ce vendredi 26 juin. Si elle a sans surprise évoqué son actualité et détailler ce nouveau projet qu'elle lance avec son amie Hélène Girault, la comédienne et productrice a fait des confidences plus personnelles. Elle a notamment expliqué pourquoi elle avait toujours besoin de travailler ses rôles "à l'oreille" : "Autre chose que l'on sait peu : je suis dyslexique. Pour cette raison, j'ai toujours été très attentive à la musicalité des choses, des paroles et des mots", a fait savoir la compagne de François Hollande.

Dans une interview datant de 2010 dans laquelle on lui demandait de se définir en trois mots, Julie Gayet répondait : "A une certaine époque, je disais maladroite, dyslexique et gauchère". Un trouble neurologique qui ne l'a toutefois pas empêchée d'entreprendre une belle carrière à la télévision, mais également au cinéma. Comme elle l'a confié à nos confrères de Sud Ouest, c'est la musique - elle a étudié le chant lyrique dès l'âge de huit ans - qui l'a amenée vers le septième art : "Lorsque j'ai voulu apprendre à aller plus loin dans l’interprétation de ce que je chantais, je suis allé m'inscrire dans un court de théâtre. Et j'ai une...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !