Juan Carlos, ancien roi d'Espagne, a annoncé ce lundi 3 août qu'il va quitter le pays pour faciliter le règne de son fils. Il est sous le coup d'une enquête pour corruption depuis juin.
Juan Carlos quitte l'Espagne pour protéger son fils le roi Felipe

Poussé vers la sortie par son fils, l'actuel roi d'Espagne Felipe VI, Juan Carlos a annoncé ce lundi 3 août quitter le pays sur lequel il a régné pendant 40 ans. L'ancien monarque, dont le règne a été entaché par le scandale ces dernières années, a écrit un communiqué, sous forme de lettre à son aîné.

Dans la missive publiée en intégralité par El País, il explique que les "répercussions publiques que certains événements de [sa] vie privée causent" le poussent à "contribuer à [lui] faciliter l'exercice de [ses] fonctions avec la tranquillité et le calme que [ses] hautes responsabilités requièrent". "Mon héritage, et ma dignité en tant que personne, me l’exigent ainsi", considère-t-il. S'il annonce sa "décision réfléchie" de déménager de la Zarzuela, palais dans lequel il logeait depuis 58 ans, il ne donne pas de détails sur ce projet.

Un gros virement de l'Arabie Saoudite

Cette annonce tombe un peu plus d'un mois après l'ouverture d'une enquête par la Cour suprême espagnole pour des faits de corruption en Arabie Saoudite. Juan Carlos, qui a abdiqué en 2014, aurait reçu 80 millions de dollars -près de 70 millions d'euros- de commissions des autorités saoudiennes en 2008 après la signature d'un contrat avec un consortium espagnol, pour une ligne de train à grande vitesse reliant Riyad et Médine.

Cette information a été dévoilée en mars dernier. Neuf jours plus tard, Felipe VI a renoncé à l'héritage de son père et l'a...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !