Presque trois ans après la mort de Johnny Hallyday, les hommages, mais aussi les révélations se multiplient. Dans un livre deux gardes du corps révèlent pourquoi il énervait ses voisins.
Johnny Hallyday et ses “caprices” : ses voisins exaspérés !

Le 6 décembre prochain, cela fera trois ans que Johnny Hallyday est décédé. Alors que le film de son dernier road-trip est sorti en DVD ce vendredi 23 octobre dans un coffret dont Laeticia Hallyday a fait la promotion en livrant ses confessions à Sept à Huit et C à Vous, d’autres langues continuent à se délier. Dans le livre de Laurent Lavige Johnny Hallyday, ses anges gardiens, la vérité enfin dévoilée, publié le 6 novembre prochain chez Casa éditions, deux anciens gardes du corps de l’artiste témoignent.

Sacha Rhoul et Jean Basselin ont travaillé pendant 15 ans pour le père David, Laura, Jade et Joy. Ils se souviennent que quand il avait une idée en tête, l’interprète de « Que je t’aime » allait jusqu’au bout. Ce qui a parfois pu agacer ses voisins, notamment quand il vivait à la villa Molitor dans le 16e arrondissement de Paris. « Il y avait une énorme grille en fer forgé qui normalement fermait cette voie privée. Johnny avait demandé à motoriser ce portail pour ne pas qu’il y ait trop de fans qui stagnent devant chez lui », a raconté Jean Basselin ce vendredi 23 octobre dans l’émission de Sidonie Bonnec sur France Bleu.

Une modification qui aurait été faite à ses frais et tous les autres propriétaires auraient eu une télécommande pour pouvoir entrer et sortir. Une proposition refusée lors d’une réunion entre les résidents. Un « non » ferme qui n’a pas arrêté Johnny Hallyday pour autant.

Les autres...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >