C'est une Nathalie Saint-Cricq très agacée qui a attaqué l'Élysée qu'elle accuse de ne pas répondre aux sollicitations des journalistes. Son tacle a atteint par rebond celui qui a lui récolté récemment les faveurs téléphoniques du président : Jean-Marie Bigard. Il lui a répondu sur Twitter..
Jean-Marie Bigard réagit à la provocation de la journaliste Nathalie Saint-Cricq

Nathalie Saint-Cricq en a surpris plus d'un lors de sa prise d'antenne sur le plateau de l'émission politique de France 2, Vous avez la parole le 4 juin dernier. D'ordinaire la journaliste politique d'expérience fait preuve d'un grand-sang-froid mais la communication récente du président de la République, totalement verrouillée du côté de l'Elysée, lui a pour le moins échauffé les sangs : "Ce que je trouve le plus étrange, c'est qu'il y a une spécificité dans les personnes qui sont les cibles téléphoniques d'Emmanuel Macron, et je trouve que pour les journalistes qui ne peuvent pas avoir accès à lui..." Une allusion à peine voilée aux coups de fils d'Emmanuel Macron à Jean-Marie Bigard qui ont fait grand bruit ces dernières semaines. Agacée, la journaliste d'expérience a ironisé sur la situation : "On va se mettre un nez de clown, et on va faire le 'lâcher de salopes', et peut-être qu'on pourra l'avoir au téléphone !", a-t-elle lancé faisant ainsi référence au sketch du nouvel interlocuteur privilégié du président : "Je ne dis pas il est populaire, et vulgaire, donc on ne doit pas lui téléphoner, mais je pense que l'opération n'a pas été...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé