Romain Grosjean est un miraculé. Le pilote automobile a survécu à un terrible accident de la route au Grand Prix de Bahreïn. Questionné sur les mesures de sécurité mises en place lors de la compétition, le président de la Fédération internationale de l'automobile, Jean Todt, est revenue sur les circonstances de l'accident.
"Je vous laisse imaginer l'horreur" : Romain Grosjean revient de loin

Dimanche 29 novembre 2020, Romain Grosjean a eu un terrible accident de Formule 1, alors qu'il participait au Grand Prix de Bahreïn. Le pilote de course a en effet percuté la barrière de sécurité et a été prisonnier des flammes pendant de longues secondes. Heureusement pour lui, les secours sont intervenus rapidement, lui permettant de s'en sortir. Le 4 décembre 2020, il avait accordé une interview à Cyril Hanouna pour son émission Touche pas à mon poste, diffusée sur C8. Face caméra, le pilote automobile de 34 ans avait déclaré que "chaque moment a été clé pour réussir à sortir de cette voiture", vivant.

Dans les colonnes de Ouest France, Jean Todt, le président de la Fédération internationale de l’automobile, qui a publié un livre pour alerter au sujet des chiffres alarmants de la mortalité routière, est revenu sur le drame qui s'est joué ce jour-là. "Concernant l’accident de Grosjean, on sait très bien qu’à partir du moment où la voiture est allée s’encastrer, et qu’elle a ouvert les deux rails, cela produit un effet lames de rasoir. S’il n’y avait pas eu le halo sur la Haas, je vous laisse imaginer l’horreur. Là, le halo a modifié la courbe d’ouverture de la glissière, ce qui fait que ça l’a soulevée", a-t-il déclaré.

Jean Todt a ensuite expliqué plus en détail les circonstances de l'accident. "Ensuite, il y a eu le feu. Les analyses en cours montrent que la voiture s’est embrasée parce que de l’essence...

Gonfler votre vélo, voiture, moto, ballon en quelques minutes !