Invitée pour la cérémonie des César, l'actrice belge Marie Gillain porte une tenue sur mesure. Les larmes la submergent non pas à cause de sa défaite, mais pour l'armature de sa robe.
"J’ai pleuré de douleur" : Marie Gillain raconte sa plus grosse honte aux César

Ce jour-là, Marie Gillain aurait bien pu mettre un terme à sa carrière. En 2012, l'actrice belge foule le tapis rouge de la 37e cérémonie des César. Elle est nommée comme "meilleure actrice" pour son rôle de Claire Conti dans le film "Toutes nos envies", réalisé par Philippe Lioret. Un titre qui lui procure beaucoup d'émotions. "Je suis touchée d'être la seule à représenter le film. La concurrence est rude cette année et il y a peu de chance que j'obtienne quelque chose", avait-elle déclaré à Closer. Plus la cérémonie avance, moins les résultats l'importent. La récompense, aussi. À ce moment, seule la tenue qu'elle porte la préoccupe. "Mon angoisse a plus été de choisir une robe, confie-t-elle au même média. Je ne l'ai trouvée que... vendredi dernier!"

Ce n'était pas la première fois que la comédienne se préoccupait davantage de sa tenue vestimentaire que d'un prix. Celle qui sera membre du jury du 7e Festival international du film de Saint-Jean-De-Luz, du 5 au 11 octobre, se souvient d'un mauvais souvenir. "Aux César, je portais une robe sur mesure dont l'armature me faisait mal. J'ai pleuré de douleur pile quand on annonçait que je n'avais pas gagné", raconte-t-elle à Paris Match, en kiosques ce 1er octobre 2020.

Discrète, mais présente

Si le public la voit grandir depuis ses 15 ans, Marie Gillain préfère la discrétion. La comédienne, découverte dans le film "Mon père ce héros", réalisé par Gérard Lauzier et sorti en...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >