Alors que Jacques Chirac enchainait les relations extra-conjugales, Bernadette Chirac n'était pas en reste quand il s'agissait de se venger.

Bernadette Chirac n’a jamais été du genre à se laisser faire. Si l’ancienne première dame est toujours restée aux côtés de Jacques Chirac malgré ses nombreuses incartades, elle a tenté à plusieurs reprises de se venger. Dans son livre Le roman des Chirac paru en 2017, Michel Feltin-Palas revient sur les petites vengeances de la mère d famille. Plutôt que le faire en allant voir ailleurs à son tour, Bernadette Chirac s’amuse à contrarier son époux à travers ses choix professionnels et associations avec de puissants hommes d’affaire que l’ancien président ne porte pas dans son coeur.

“Le plus beau coup de Bernadette Chirac remonte au 15 avril 2010. Ce jour-là, elle annonce son entrée au conseil d’administration de LVMH. Or, elle le sait parfaitement, le géant du luxe est dirigé par Bernard Arnault, qui n’est autre que la bête noire de François Pinault. Pinault ! L’un des meilleurs amis de Jacques Chirac”, rapporte l’auteur. François...