Ce sont ses yeux qui trahissent Isabelle Morizet. Impossible en effet de ne pas reconnaître dans les billes bleues pleines de malice, le regard d'une des stars des années 80 : Karen Cheryl. Elle revient aujourd'hui sur son parcours et sa renaissance..
Isabelle Morizet : comment elle s'est débarrassée de Karen Cheryl

À priori, rien ne destinait la très studieuse Isabelle Morizet - qui venait d'obtenir son bac avec mention et se destinait à des études de médecine - à devenir Karen Cheryl. Et pourtant, ce personnage auquel elle a fini par dire adieu il y a plus de 18 ans lui a collé à la peau. Née en 1955, l'interprète d'A l'envers, à l'endroit, démarre sa carrière très jeune, au milieu des années 1970 : "J'étais mineure. Mes parents ont signé pour moi (...) Pour les médias, j'étais une bonne cliente. J'avais du bagout. Cela a été merveilleux." Mais malgré le succès - entre 1975 et 1991 elle vend plus de dix millions de disques - un mal-être apparaît. "J'aurais aimé qu'Isabelle puisse investir davantage l'univers de Karen Cheryl, a-t-elle confié. Ce que j'écoutais n'avait rien à voir avec ce que je chantais."

N'empêche, difficile de ne pas se réjouir du succès car comme elle le raconte à nos confrères de Gala elle vit des épisodes extraordinaires comme la fois où " en 1981, à la veille de sortir Thriller, Michael Jackson m'a invitée à faire un duo avec lui au Canada. ". Néanmoins l'ex-femme du dessinateur Jean-Claude Götting finit par se lasser : "Les...