Igor et Grichka Bogdanoff avaient été mis en examen en juin 2018 pour « tentative d'escroquerie sur personne vulnérable ». Deux ans plus tard, le victime présumée s'est suicidée et le Parquet de Paris a requis un procès.
Igor et Grichka Bogdanoff accusés d’escroquerie : un procès requis par le Parquet de Paris

L’affaire avait éclaté au grand jour il y a près de deux ans : le 19 juin 2018, Igor et Grichka Bogdanoff, ainsi qu’un troisième homme nommé Tanguy I., avaient été placés en garde à vue au commissariat du 16ème arrondissement de Paris. Suspectés de « tentative d’escroquerie sur personne vulnérable », ils avaient tous les trois été mis en examen deux jours plus tard. La victime présumée serait, comme l’avait révélé à l’époque Le Parisien, Cyrille P., un producteur de cinéma bien connu dans le monde de la jet-set. Ce millionnaire, souffrant d'une psychose maniaco-dépressive selon les experts qui se sont penchés sur le dossier, aurait versé d’importantes sommes au trio. Ces derniers lui auraient notamment demandé de financer un projet de retour (annulé) de la célèbre émission Temps X, mais pas seulement. Selon Le Parisien, ils leur auraient « fait miroiter […] de juteux placements, dans des projets artistiques, cinématographiques et scientifiques, mais aussi dans l’achat de véhicules de luxe, Maserati ou Ferrari ».

Un suicide… et un futur procès pour Igor et Grichka Bogdanoff ?

Les faits présumés auraient commencé en...