Dans les colonnes du Figaro, l'avocat de David Hallyday révèle ce vendredi 31 juillet que son client a décidé de renoncer à l'héritage de son père, plus de deux ans après la mort de Johnny.
Héritage de Johnny Hallyday : la raison pour laquelle David a renoncé à tout

Après Laura Smet, c’est au tour de son frère David Hallyday de s’exprimer après l’accord définitif entre Laeticia Hallyday et la première fille de Johnny. C’est par le biais de son avocat qu’il fait entendre sa voix. Le fils du chanteur décédé en 2017 annonce officiellement ce vendredi 31 juillet renoncer « à la succession de son père, Jean-Philippe Smet ». « Que ce soit financièrement ou patrimonialement », il n’a rien souhaité recevoir, a indiqué son conseil au Figaro. « Cet aboutissement est conforme aux engagements que David Hallyday avait pris puisqu'il a la garantie que ses trois sœurs sont désormais protégées et la mémoire de son père respectée », a annoncé au journal l’avocat du fils du rockeur, Pierre-Jean Douvier. « Désormais la page est tournée et David regarde l'avenir avec le retour de la sérénité. Nous nous désistons de toute instance judiciaire », a-t-il précisé plus tard dans la journée auprès de l’AFP. S’il rend toutes les armes, c’est pour pouvoir véritablement tourner la page et «se consacrer totalement à sa famille, sa passion la musique, ses futurs projets et deux causes qui lui sont chères depuis longtemps : la protection animale et celle environnementale», d’après son avocat.

La volonté de David Hallyday était de « protéger ses trois sœurs ». C’est surtout la protection financière de Laura Smet que cela pourrait améliorer. Le 16 juillet, le journaliste de M6 François...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !