A en croire les informations de BFM TV, Johnny Hallyday n'aurait pas seulement laissé un patrimoine derrière lui, il devait également beaucoup, beaucoup d'argent au fisc français.
Héritage de Johnny Hallyday : cette somme mirobolante que le rockeur doit au fisc

Et si l'apaisement voulu par Laeticia Hallyday avec ses beaux-enfants, David Hallyday et Laura Smet, avait quelque chose à voir avec l'énorme dette fiscale du chanteur ? Comme le révèle BFM TV, Johnny Hallyday serait décédé en laissant derrière lui, près de 30 millions d'euros de dettes. Selon un proche du dossier, qui aurait confié cette information à la chaîne d'information en continu, les deux clans, qui se livrent un combat acharné autour de l'héritage du chanteur, voudraient trouver un accord pour éviter "de régler au fisc une partie des dettes du rockeur" qui n'aurait pas été effacée à sa mort.

Les ennuis de Johnny Hallyday avec le fisc commencent en 2007, lorsqu'il prend la décision de s'installer en Suisse avec sa famille. Bien qu'il ne soit plus soumis à l'impôt sur ses revenus personnels, ses activités artistiques et commerciales continuent à dépendre de la France. Mais pour ne plus payer d'impôts sur ces bénéfices, il aurait mis en place des...