Il y a dix ans, Gwendoline Hamon perdait sa mère des suites d'un cancer de l'utérus. Une disparition très difficile à surmonter pour l'ancienne femme de Frédéric Diefenthal.
Gwendoline Hamon revient sur le drame de sa vie : la mort de sa mère

Gwendoline Hamon n'a jamais reculé devant les épreuves de la vie. L'actrice à l'affiche de "Meurtres en Haute-Savoie", série diffusée ce mardi 7 juillet sur France 3, a perdu sa mère décédée d’un cancer de l'utérus à cinquante-huit ans en 2009. Inspirée de son histoire, elle avait publié un livre, Les dieux sont vaches, paru aux Editions J-C.Lattès, en 2014. Pour rendre hommage à sa mère disparue, la comédienne est également devenue la marraine d'Imagyn (Initiative des MAlades atteintes de cancers GYNécologiques).

Une mission que Gwendoline Hamon ne pouvait pas refuser: "J’ai un peu un côté assistante sociale, comme ma mère. J’ai développé un truc pour que les gens s’entendent, je sur-communique. Les adultes se sont tellement disputés dans ma famille, cela doit venir de là". Avec une quarantaine de femmes, elle avait alors participé à un sport de prévention afin de sensibiliser les femmes à l'importance du dépistage des cancers gynécologiques. L'ancienne compagne de Frédéric Diefenthal a fait de la maladie de sa mère son combat: "On perd l’idée qu’on est l’enfant. Je crois que je suis devenue une femme lorsqu’elle est morte. On continue parce que la vie est plus forte que tout. Et on y arrive", confiait-elle à Gala en 2014.

Maman louve

Aujourd'hui, elle peut compter sur le soutien et l'amour de son fils, Gabriel. Tous les deux affichent une très belle complicité en plus d'une impressionnante ressemblance physique. A...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !