Guy Carlier en a fini avec le calvaire qu'il a vécu à cause de son obésité morbide. Une maladie qui l'a empêché de s'épanouir et de vivre pleinement son rôle de papa avec ses enfants.

En mai dernier, Guy Carlier publiait aux éditions du Cherche Midi un livre, Moins 125, récit de sa bataille contre la boulimie et l’obésité contre lesquelles il a longtemps et difficilement lutté. Avec une volonté de fer, Guy Carlier a finalement réussi à se délester de 125 kilos, un poids qu’il n’aurait jamais pu perdre sans l’intervention du nutritionniste Jean-Michel Cohen : « Cet homme devrait être mort depuis dix ans, déclarait le médecin en février dernier dans Ici Paris. Je lui ai sauvé la vie ». Mais si cette maladie a failli lui coûter la vie, elle a également eu des répercussions sur ses relations avec ses deux plus grand fils, Stéphane et Raphaël.

Comme le rappelle France Dimanche, l’écrivain de 70 ans expliquait dans C à Vous en mai dernier ne pas avoir vécu tous les moments qu’il aurait souhaité vivre avec ses aînés : « Quand vous ne pouvez marcher que 50 mètres par jour et pas plus, c’est difficile d’avoir des activités avec un fils que vous emmenez au foot, ça devient un véritable calvaire ». Pour éviter des moqueries à l’un de ses fils, il n’osait même pas l’accompagner devant l’école, de peur qu’il...