Persuadé d'avoir un "connard malfaisant" en guise d'alter ego, Guillaume Canet cristallise les travers de son double dans son nouveau film, Lui. Il y est notamment question d'infidélité..
Guillaume Canet : les confidences du compagnon de Marion Cotillard sur l'infidélité

"J'ai découvert en moi un double qui me tirait vers le bas, me mettait dans le doute et me rendait nerveux. J'ai fini par accepter qu'il y avait autre chose, un autre moi", explique Guillaume Canet dans les pages de Paris Match. Pour apaiser cette légère schizophrénie, l'acteur a peut-être le remède : coucher ses peurs dans un scénario et en faire un film. C'est pourquoi il est de retour avec un thriller, Lui, dans lequel il exorcise ses démons. L'occasion de donner vie à son sombre alter ego, "un connard malfaisant", selon ses dires, qui laisse libre cours à ses pulsions destructrices. "Ce côté pinailleur, dirigiste, controleur de tout et jamais content de rien est insupportable dans la vie de tous les jours", lâche Guillaume Canet avant d'ajouter : "Il m'a rendu l'existence difficile, notamment dans mes relations de couple, même si ça va mieux aujourd'hui." Dans Lui, le personnage et son double sont tiraillés entre deux femmes, épouse et amante. Un choix de...