François Fillon : cette rumeur sur sa sexualité lancée par Jacques Chirac qui l'a suivi toute sa carrière...
Retour sur cette histoire qui a suivi pendant de nombreuses années, l'ex-Premier Ministre..

Ça a été l'annonce retentissante de la semaine ! Lundi 29 juin, dans l'affaire du Penelope Gate (qui remonte à trois ans) François Fillon a été condamné à cinq ans de prison dont deux fermes, ainsi qu'une amende de 375 000 euros et une peine inéligibilité de dix ans. De son coté, Penelope, son épouse a quant à elle écopé d'une peine de trois ans de prison avec sursis, 375 000 euros d’amende et deux ans d’inéligibilité. Bien entendu, le couple a fait appel.

Quelques jours avant cette décision, un livre a été dévoilé : La vérité sur le mystère Fillon, paru le 25 juin. Dans cet ouvrage, le journaliste Tugdual Denis a parlé de rumeurs dont l'homme politique a fait l'objet au cours de sa carrière : l'ancien Premier Ministre serait homosexuel. 

"C'est Chirac qui avait lancé cette rumeur. Je demandais souvent à Séguin d'essayer de le convaincre que ce n'était pas vrai", a indiqué en 2017 à Vanity Fair ce père de cinq enfants. À cette époque, Jacques Chirac était président, et François Fillon ministre. "'Philippe, dis-lui que j'ai quatre enfants !', Séguin revenait, défait : 'Chirac m'a répond : 'Oui, mais ça veut rien dire'".

Mais tout a commencé quand lorsqu'il travaillait au service de Joël Le Theule, député de la Sarthe, plusieurs fois ministres, qui est homosexuel. En décembre 1980, "Le Theule meurt quasiment dans les bras de François (...) devant l'hôpital de Sablé". La mèche est allumée...

Une autre histoire est venue...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !