Après deux années d'enquête, la justice accélère. Cette fois, c'est le président du MoDem, François Bayrou, qui est mis en examen pour "complicité de détournement de fonds publics" dans l'affaire des assistants parlementaires du parti.
François Bayrou mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics

On appelle ça le temps de la justice. Et cette fois, l'affaire est prise très sérieusement. En 2017, François Bayrou, alors ministre de la Justice après s'être allié à Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, est convoqué pour une affaire d'emplois fictifs. Le vendredi 6 décembre 2019, le maire de Pau vient d'être mis en examen pour "complicité de détournement de fonds publics" dans l'affaire des assistants parlementaires du MoDem. La justice cherche à comprendre si le parti dont François Bayrou est président a utilisé des fonds européens pour rémunérer des cadres du mouvement. Les choses s'accélèrent ces dernières semaines, après deux ans d'enquête : outre François Bayrou, d'autres personnalités ont été mises en examen, telles que Sylvie Goulard, Michel Mercier, ou encore le directeur financier du MoDem Alexandre Nardella.

Un doute

Dans cette affaire, ce sont au total au moins neuf assistants d'élus MoDem qui sont soupçonnés d'avoir été rétribués en partie par des fonds européens pour des missions finalement liées au parti et non à l'assistanat de députés européens. Pour rappel : chaque député européen dispose d'une...