Sur Europe 1, Alexia Laroche-Joubert a fait part de ses difficultés pour l'émission Fort Boyard. Elle appelle le chef de l'Etat à se mobiliser pour l'audiovisuel.
Fort Boyard menacé ? "Inquiète", Alexia Laroche-Joubert interpelle Emmanuel Macron

Décidément, l'épidémie de Covid-19 donne des sueurs froides à Alexia Laroche-Joubert. La productrice de Koh-Lanta, qui a été obligée de faire appliquer des mesures de sécurité sanitaire pour la finale du jeu d'aventures, a de nombreuses émissions à gérer. Et l'une d'entre elles lui donne des tourments en ce moment : Fort Boyard. Le programme doit débuter son tournage à la mi-juin. "Je suis inquiète. C’est rare que je parle comme ça", a lâché l'animatrice de 50 ans face à Philippe Vandel, sur Europe 1, ce 5 juin. "Fort Boyard, c’est un monument à la fois au sein figuré et au sens littéral, et ce monument est en péril."

La fille de Patrick Laroche-Joubert alerte : les assurances ne veulent pas couvrir le tournage de l'émission de France 2. "J’ai des millions en jeu. Ce qui fait que, si par hasard, je ne peux pas tourner pour des raisons de Covid, parce que j’ai un, deux, trois ou quatre cas de Covid, c’est catastrophique. ALP (Adventure Line Productions, qui produit Koh-Lanta et Fort-Boyard – NDLR) peut mettre la clé sous la porte et ne plus jamais diffuser Fort Boyard", alerte-t-elle, le ton grave. Face à cette situation, Alexia Laroche-Joubert a tenté le tout pour le tout. "Je suis vraiment inquiète. On a mobilisé les pouvoirs publics. (...) Nous on tape à la porte du gouvernement. Macron s’est exprimé pour dire : 'il faut soutenir l’audiovisuel'. On fait partie de l’audiovisuel. Koh-Lanta a assuré, pendant sa période de...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé