Comme de nombreuses personnes âgées ou affaiblies, premières victimes de l'épidémie du nouveau Coronavirus, Bernadette Chirac fait l'objet d'une attention toute particulière. Entourée de près par les siens. Son petit-fils, Martin Rey-Chirac nous en dit un petit peu plus..
EXCLU- Bernadette Chirac confinée : son petit-fils Martin Rey-Chirac donne de ses nouvelles

«C'est une dame très fatiguée», avait glissé, en septembre dernier, son amie et ancienne conseillère en communication Anne Barrère, à une journaliste de Madame Figaro, lors de l'hommage populaire à Jacques Chirac, rendu aux Invalides, et donné en la présence de sa fille Claude Chirac, son gendre Frédéric Salat-Barroux, son petit-fils Martin Rey-Chirac. Mais sans Bernadette Chirac. On la dit alors affaiblie, fragilisée par les épreuves de la vie: le décès de sa fille Laurence et maintenant celui de son cher époux Jacques, survenu ce 26 septembre à Paris.

«Cette femme est vraisemblablement bouleversée, on sent une volonté de la famille de lui épargner les représentations publiques, de multiplier les conversations ; sa fille Claude souhaite sans doute préserver l'intimité et l'intégrité de sa mère», avance Erwan L'Éléouet, auteur de Bernadette Chirac, les secrets d'une conquête (Fayard, 2019).

Et puis, désormais, il y a cette épidémie de Covid-19. Une crise sanitaire inédite, historique et dont les victimes sont, en premier lieu, les personnes âgées, déjà fragilisées et présentant d'autres pathologies. Les chiffres donnés au quotidien vont dans ce sens. Alors, le mot d'ordre, c'est de rester confiné. Tant que possible. C'est donc dans son appartement du rez-de-chaussée de la rue de Tournon que l'ex première dame continue de vivre, comme nous le confirme son petit-fils. Si ce dernier réside à Londres où il travaille, Martin...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef