La mort de George Floyd, homme Afro-américain tué par un policier blanc dans le Minnesota, fait des remous jusque dans l'hexagone. Invité de CNews dans l'émission "Face à l'info" le 1er juin Eric Zemmour a tenté de minimiser la gravité des faits en évoquant le passé criminel de George Flory. Intolérable pour Thomas Ngijol qui l'a violemment remis à sa place dans Quotidien.
Éric Zemmour violemment remis à sa place par Thomas Ngijol dans Quotidien

Quel était le casier judiciaire de George Floyd, l'homme mort par asphyxie sous le genou d'un policier blanc le 25 mai 2020 à Minneapolis ? Pour Eric Zemmour, cette information a son importance. Invité de CNews dans l'émission "Face à l'info" le 1er juin le polémiste a choqué. "Il avait déjà fait 5 ans de prison pour agression à main armée. Encore auparavant, il en avait déjà fait pour consommation de cocaïne. Ce n'est pas un type qui se balade innocemment dans la rue", a ainsi déclaré Eric Zemmour. Selon le journaliste, déjà condamné pour provocation à la haine raciale, le passé du défunt et son état au moment de son arrestation pourraient expliquer son décès. "D'abord, il avait un mauvais état de santé, il était cardiaque. Et deuxièmement, il avait certainement pris des substances", a-t-il ajouté. Des propos qui ont provoqué la

Mardi 2 juin, Yann Barthès recevait dans son émission Quotidien Thomas Ngijol qu'il a souhaité faire réagir aux propos d'Eric Zemmour. Et le moins qu'on puisse dire est que le comédien n'a pas mâché ses mots. "J'ai pas envie de citer une personne complètement débile, qui n'a même pas de respect pour quelqu'un qui est défunt. Je ne veux pas entrer dans des insultes ou des trucs qui dépassent la pensée, mais ce type ne sert à rien, il est inutile !", a d'abord déclaré Thomas Ngijol.

Révolté, le comédien a fait part de sa colère face aux accusations et remarques d'Eric Zemmour qui n'a eu de cesse...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé