Robert Bourgi fait partie de ceux qui commentent allègrement la nomination d'Eric Dupond-Moretti au sein du gouvernement. Une amitié qui embarrasse le nouveau ministre de la Justice. 
Eric Dupond-Moretti : cet ami bien encombrant

Quand il s’agit de donner son avis, l’avocat Robert Bourgi n’est jamais le dernier. L’homme que l’on a vu témoigner dans le documentaire "Qui a tué François Fillon. L'enquête" sur BFMTV afin de dévoiler qu’il avait été à l’origine de la chute du candidat LR à la suite de l'affaire des costumes a désormais un avis bien tranché sur la nomination d’Eric Dupond-Moretti au sein du gouvernement. Cet homme d’affaires connait très bien le nouveau garde des Sceaux qui l’avait représenté dans plusieurs affaires, comme le rappelle Le Canard enchaîné. On peut citer l’affaire des mallettes ou en 2017 lors d’un procès à l’issue duquel Robert Bourgi avait été condamné pour avoir été trop généreux financièrement avec le parti de Nicolas Sarkozy. Ce dernier avait même été traité de « grand couillon » par son avocat Eric Dupond-Moretti. 

Depuis la nomination d’Eric Dupont-Moretti au ministère de la Justice au sein du gouvernement Castex, « des chefs d’État et de gouvernement d’Afrique de l’Ouest ont reçu des coups de fil enthousiastes » de Robert Bourgi, révèlent nos confrères. Une attitude qui a alerté la cellule diplomatique du Château et qui a mis au courant Emmanuel Macron. À noter que Robert Bourgi jouit d’une certaine influence en Afrique. Il fut proche des présidents Omar Bonga ou Abdoulaye Wade.

« Qu’est-ce qui lui a pris à Macron ! » 

Ce n’est pas la première fois que Robert Bourgi, artisan de...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !