Dans la chronique politique du comptoir de Chez Pol, à consulter dans Libération mercredi 15 septembre 2021, un ministre anonyme a évoqué les inquiétudes que générerait la probable candidature d'Emmanuel Macron à la présidentielle.
Emmanuel Macron favori pour 2022 ? "C’est très inquiétant" pour certains proches

Un à un, les candidats s’élancent dans la palpitante course présidentielle de 2022. Certains préfèrent faire durer le suspense, à l’instar de l’essayiste Éric Zemmour, dont la candidature pourrait être officialisée cet automne, mais aussi du président sortant. Emmanuel Macron mènerait déjà selon certains une campagne officieuse depuis quelques mois, en multipliant les allocutions publiques et les promesses qui ne seraient pas effectives avant l’année de la prochaine élection. Dernier exemple en date ? Les nouvelles mesures annoncées lors du Beauvau de la sécurité, mardi 14 septembre, qui prendraient effet courant 2022 voire 2023. Son désir supposé de second mandat trouble les divers partis, opposants comme alliés. Un influent ministre de droite, se positionnant en faveur du chef de l’État, a analysé la situation auprès de Libération, mercredi 15 septembre.

Sous couvert d’anonymat, cet homme d’importance, comme le suggère l’article, a attesté d’un manque d’"envie" de voter pour Emmanuel Macron lors de cette présidentielle. La source interrogée par Libération précise qu’il est "très inquiétant d’être le favori l’année d’avant". Pour booster ses électeurs et répondre à toutes les attentes, l’ancien banquier de chez Rothschild & Cie concocte en interne un programme flambant neuf, avec des propositions politiques de première fraîcheur au menu.

"Quand on pose les pièces rationnellement, il est difficile de se...

Vous souhaitez participer au salon des seniors ? Obtenez une invitation gratuite et venez nous rencontrer en cliquant ici >