Arrivé au Fort de Brégançon depuis le 29 juillet pour ses vacances, Emmanuel Macron ne devrait pas pour autant chômer. Le président de la République pourrait notamment recevoir la chancelière allemande, Angela Merkel.
Emmanuel Macron "fait la marmotte" au bord de la piscine : les vacances, un piège pour le président ?

Chaque année, l'exercice semble périlleux. Depuis le 29 juillet dernier, Emmanuel et Brigitte Macron profitent de leur séjour au Fort de Brégançon pour passer des vacances "calmes et studieuses", comme l'a déclaré le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Crise sanitaire oblige, le président de la République devra suivre de près l'évolution de l'épidémie pour réfléchir aux prochaines mesures en cas de deuxième vague. De fait, les vacanciers à proximité du Fort, dans le Var, ne devraient pas croiser le chef de l'Etat cet été. En effet, difficile d'organiser un bain de foule, alors que la situation sanitaire se dégrade.

Alors, en attendant une quelconque manifestation d'Emmanuel Macron, son Premier ministre Jean Castex s'active sur le terrain. Le chef du gouvernement multiplie les déplacements au coeur de l'été, que ce soit pour visiter un Ehpad, se rendre dans une plateforme de traitement des appels du Samu, ou pour continuer à promouvoir le port du masque. Cette omniprésence pourrait-elle faire à terme de l'ombre au chef de l'Etat ? "C’est le risque que l’on court quand on a un Premier ministre très présent à qui l’on délègue (…), on va se demander 'où est le président de la République ?. Il est à Brégançon, mais que fait-il ?'", analyse la journaliste Marie-Eve Malouines, sur LCI, ce 3 août 2020. Et de poursuivre : "Il y a un risque qui est de dire : 'Que fait le président ? Il fait pas grand chose, il fait la...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !