Aurore Bergé ne fera pas partie du gouvernement Castex, même si son nom avait un temps circulé. Son attitude qualifiée d'« insupportable » en est-elle responsable ?
Emmanuel Macron : cette députée "insupportable" recalée du gouvernement

Le 6 juillet dernier, le nom d’Aurore Bergé, députée des Yvelines n’avait pas été prononcé parmi les nouveaux ministres du gouvernement Castex. Elle n’aura pas été « repêchée » lors de la distribution des portefeuilles ministériels ce dimanche 26 juillet. Et pourtant, son nom aurait circulé un temps pour intégrer le secrétariat d’État à la communication audiovisuelle rattachée au ministère désormais géré par Roselyne Bachelot, dont le salaire a été réduit de moitié.

« On ne peut pas exclure que Roselyne Bachelot n’en ait pas voulu » s’imagine un parlementaire dans les colonnes de l’Opinion. Et il semblerait en effet que la porte-parole de LREM agace. « Elle insupporte en haut lieu, notamment dans sa façon de survaloriser les attaques dont elle fait l’objet », détaille un proche d’Emmanuel Macron.

L’élue victime de sexisme

Parmi les attaques dont la jeune élue de 33 ans a déjà fait les frais : les attaques sexistes virulentes sur Twitter après son passage sur le plateau de Thierry Ardisson dans Salut les Terriens. Si certains internautes critiquaient la longueur de sa robe, d’autres se concentraient alors sur la profondeur de son décolleté. « Sinon je remercie tous ceux qui ont eu un avis sur la réforme de l'audiovisuel, le service public, l'éducation à l'information. Non je plaisante, le vrai débat en 2018 sur Twitter c'est la longueur de ma robe », répondait-elle sur Twitter, avant d’ajouter : «...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !