Les démentis et les pirouettes ne suffisent pas à étouffer la rumeur du départ d'Edouard Philippe. Les proches du gouvernement n'hésitent pas à dévoiler l'existence de tensions et d'appels à propos d'un remplaçant au poste de premier ministre. Challenges relaie même le propos d'un "baron de la Macronie" sur l'annonce d'une date.
Édouard Philippe, une sortie « avec les honneurs » : un proche d’Emmanuel Macron évente la date

Un départ "avec les honneurs". C’est ce que présage un proche de l’Élysée en ce qui concerne l’actuel Premier ministre. Alors que la rumeur du départ d’Edouard Philippe n’en finit plus d’enfler, les langues se délient dans les rangs macronistes. On n’hésite plus à donner des dates : certains affirment que ce sera acté avant le 14 juillet, pour que la Fête nationale se fasse en présence du nouveau résident de Matignon. Challenges relaie les propos d’un "baron de la Macronie" sur une démission après le second tour des municipales : "Maintenant qu'il a amélioré son image à l'épreuve de l'épidémie, Edouard Philippe devrait l'emporter. Et il pourra présenter sa démission avec les honneurs."

Au premier tour des municipales, Edouard Philippe avait déjà remporté 43,6% des suffrages à la mairie du Havre. La victoire lui semble acquise mais un départ prématuré pourrait l’affaiblir dangereusement si le second tour a bien lieu le 28 juin, une date qui a les faveurs du Conseil scientifique.

Pour combatif qu’il soit, Edouard Philippe peine de plus en plus à étouffer les rumeurs à son sujet. Le 7 mai dernier, il concluait son allocution par une pique contre ceux qui se passionnent pour les rumeurs de tensions : "Permettez-moi de vous dire, que dans les moments que nous vivons, en plein dans une crise sanitaire d'une ampleur considérable, alors que des Françaises et des Français font un travail incroyable pour sauver leurs...