Le 28 juin se tiendra le deuxième tour des élections municipales. Un moment qu'appréhende Edouard Philippe : le Premier ministre, tête de liste dans sa ville du Havre, se trouve dans une position bien plus délicate qu'en 2014.
Edouard Philippe : inquiet pour les municipales du Havre, il joue sa place à la mairie

Edouard Philippe est profondément attaché au Havre. A tel point qu’en 2017, lorsque la loi sur le cumul des mandats l’a obligé à choisir entre être député et maire, l’homme politique a préféré conserver sa place à l’hôtel de ville. Mais après son élection à la présidentielle, Emmanuel Macron lui a fait une offre difficile à refuser : devenir Premier ministre. Il a donc quitté sa ville pour rejoindre Paris, laissant sa place à son adjoint Luc Lemonnier. Ce dernier a démissionné en mars 2019 à la suite d’un scandale sexuel et c’est aujourd’hui Jean-Baptiste Gastinne qui occupe le poste. Avant un grand retour d’Edouard Philippe ? En janvier, le Premier ministre avait en tout cas annoncé à Paris Normandie qu’il se présentait aux municipales en tant que tête de liste et qu’il n’excluait pas de redevenir le maire du Havre. Alors que son avenir à Paris semble de plus en plus menacé, il nourrit donc logiquement de grands espoirs et une certaine inquiétude pour le second tour des élections, qui se tiendra le 28 juin prochain.

Edouard Philippe « stressé » pour l’issue des municipales

Ce mardi 2 juin sur RTL, l’éditorialiste...