Pensionnaire de la Comédie-Française depuis 2016, l'actrice présentera « Sans famille », un spectacle tous publics. Cette femme délicieuse use de son optimisme et de sa passion du jeu pour espérer un avenir lumineux.
Dominique Blanc : « Il faut jouer coûte que coûte ! »Bestimage

Comment occupez-vous ce nouveau confinement ?  Dominique Blanc - Je répète tous les après-midi Sans famille dans la salle Richelieu. Nous devrions présenter la pièce dès la réouverture des théâtres et, quoi qu'il arrive, nous serons prêts le 3 décembre pour réaliser une captation sans public à destination du ministère de la Culture, dont la Comédie-Française dépend. J'ai bien conscience que c'est une chance énorme de pouvoir sortir de chez soi, de travailler, dans un pays où ce qui touche à la culture est paralysé et où de nombreux artistes et techniciens sont à l'arrêt. Ils vivent une grande tragédie avec ce virus.

Cela vous met-il en colère ?  Dominique Blanc -  Oui, je trouve dommage que Bruno Le Maire n'ait pas accepté la proposition de Roselyne Bachelot consistant à laisser cinémas et théâtres ouverts. Le protocole mis en place par le Théâtre Marigny, où je jouais à guichets fermés le Côté de Guermantes, était très bien respecté, par exemple. Et même lorsque nous avons adapté les horaires et joué à 17 heures pendant le couvre-feu, les jauges étaient plei...Lire la suite sur Femina.fr

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant