Cédric Jubillar reste le suspect numéro un dans l'Affaire Delphine Jubillar, portée disparue depuis la nuit du 15 décembre. Malgré sa troisième demande de remise en liberté, le père de famille reste placé à l'isolement pour trois mois, ce 21 septembre.
Disparition de Delphine Jubillar : son mari Cédric reste en prison et à l'isolement

C'est un nouveau rebondissement dans l'Affaire Delphine Jubillar. Mis en examen pour le meurtre aggravé de son épouse, dont le corps n'a pas été retrouvé, Cédric Jubillar reste en prison à l'isolement, affirme son avocat à BFMTV. Suspecté d'avoir tué son épouse, la troisième demande de remise en liberté du père de famille a été rejetée par la chambre de l'instruction de Toulouse, ce mardi 21 septembre.

S'il "continue de clamer son innocence", et "multiplie les demandes pour retrouver sa liberté", le jeune homme en détention depuis le 18 juin dernier reste sous surveillance. Le peintre plaquiste de Cagnac-les-Mines devrait y rester pour une durée de trois mois minimum. Mais le mystère reste entier quant à la disparition de Delphine Jubillar. Depuis la nuit du 15 au 16 décembre, vers 23 heures, l'infirmière de 33 ans du Tarn demeure introuvable.

Le 18 septembre dernier, l'avocat des enfants du couple a été questionné sur une éventuelle manipulation du fils par son père. Selon maître Laurent Boguet, "Il ne peut pas y avoir de manipulation", a-t-il justifié à nos confrères de La Dépêche. Interrogé par les enquêteurs, le soir de la disparition de Delphine Jubillar, l'enfant de 6 ans a livré un témoignage contradictoire à celui de son père, Cédric Jubillar.

Lire la suite sur le site de GALA

Anne Hidalgo "fille spirituelle de François Hollande" ? L'attaque "sèche" d'Arnaud Montebourg "Je l'ai dit au ministre de la Santé" : ce qu'Elie...