Après plusieurs renvois de la chambre de l'instruction, la cousine de Delphine Jubillar, Lolita Escobedo, est désormais partie civile dans cette affaire. Cependant, le dossier des amies de l'infirmière disparue depuis le 15 décembre 2020 a été définitivement rejeté.
Disparition de Delphine Jubillar : ce nouveau rebondissement dans l'affaire

Une bonne nouvelle pour la cousine de Delphine Jubillar. Trois semaines après la disparition de l'infirmière le 15 décembre 2020, Lolita Escobedo, s'est constituée partie civile avec cinq amies de la jeune femme disparue dans d'étranges circonstances. Un choix de l'entourage pour suivre l'instruction et comprendre ce qui lui est arrivé. Sauf que la justice rejette une première fois leur demande. Le groupe de femmes décide alors de porter sa demande devant la cour d'appel selon les informations de La Dépêche dans un article publié ce 4 décembre.

Le verdict est tombé après plusieurs renvois du dossier. Le 18 novembre dernier, la chambre de l'instruction a annoncé la nouvelle : la constitution de partie civile de Lolita Escobedo est "recevable". Mais la réponse n'est pas la même pour les amies de l'infirmière disparue. Leur demande a été rejetée définitivement. Une décision incompréhensible pour leur avocat albigeois Me Philippe Pressecq : "C’est décevant parce que la cour d’appel avait une occasion de rendre une décision de principe courageuse, à savoir d’infléchir une vision erronée, celle qui prétend que seule la famille peut être partie civile." Et de poursuivre : "On parle des amies les plus proches, de son premier cercle. Elles avaient tout autant le droit que sa famille d’être dans ce dossier." L'important c'est que l'une d'elles ait obtenu gain de cause.

L'affaire est loin d'être close. Vendredi 3 décembre, le mari de...

Besoin de faire le point sur votre suite de carrière ? Ou de créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >