Dans la peau du séduisant Johnny Castle, rebelle au déhanché incomparable dans Dirty Dancing, diffusé ce dimanche 10 mai sur TF1, Patrick Swayze est devenu un mythe. Mais à la ville, l'acteur cachait de profondes blessures. Enfant, il subissait les violences d'une mère stricte.
Dirty Dancing : Patrick Swayze, sa mère, son bourreau

Impossible de le dissocier de Johnny Castle. À l'écran, Patrick Swayze a incarné ce sulfureux séducteur, rebelle des années 1980, se hissant ainsi au rang des personnages cultes du cinéma américain. Loin de ce rôle légendaire, la star de Dirty Dancing, morte des suites d'un cancer du pancréas le 14 septembre 2009, dissimulait de lourds traumatismes. Son enfance a été marquée par la violence. C'est en tout cas ce qu'a révélé sa veuve, remariée depuis 2014, Lisa Niemi dans le documentaire I Am Patrick Swayze sorti en salles le 18 août 2019. Soit la date d'anniversaire du défunt acteur.

Dans ce long-métrage, la danseuse révélait des confidences de son premier époux, avec qui elle a partagé trente-quatre ans d'amour jusqu'à la mort de ce dernier. Il lui avait confié avoir été maltraité par sa mère, une femme stricte, autoritaire et "très violente" qui était également sa professeure de danse, Patsy Swayze. Un incident a marqué l'adolescence de Patrick Swayze, surnommé "Buddy" par ses proches. L'acteur célébrait son 18ème anniversaire lorsque sa mère "s'était acharnée" contre lui. Révolté, son père Jesse Wayne Swayze était intervenu, séparant son fils et sa femme, avant de bousculer cette dernière contre un mur. Pour tenter de mettre un terme à ce cycle infernal, il aurait menacé de divorcer de Patsy Swayze, toujours selon Lisa Niemi.

Mère et fils s'étaient réconciliés

Pour le frère cadet de Patrick Swayze, pourtant, cette...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >