Inconnu du grand public il y a encore quelques jours, Didier Raoult est désormais le nom qui revient sur toutes les lèvres. En pleine pandémie de coronavirus, le professeur français met avant son traitement supposé efficace à base de chloroquine. Encensé par certains, dénigré par d'autres, Didier Raoult ne laisse personne indifférent.
Didier Raoult, "le Gérard Depardieu de la science" : le médecin fascine et intrigue

Si dans la vie, tout n'est jamais tout blanc ou tout noir, le professeur Didier Raoult personnifie parfaitement cet adage. Génie absolu pour les uns, hurleur arrogant pour les autres, le scientifique dont le laboratoire est domicilié à Marseille ne laisse personne indifférent, d'autant plus aujourd'hui, alors qu'il est plus médiatisé que jamais.

Depuis la pandémie de coronavirus qui ne cesse de causer la mort aux quatre coins du monde, il est le nom qui revient sur toutes les lèvres. Chercheur émérite, virologue et infectiologiste mondialement reconnu - il est une légende vivante dans son domaine -, Didier Raoult, 68 ans, est un spécialiste des épidémies virales et il a mis au point au fil des années une cure à base de chloroquine - cet antipaludique qui viendrait à bout du coronavirus et qui est actuellement à l'étude pour trois semaines.

Utilisé depuis le XVIIe siècle et commercialisé depuis des décennies sans ordonnance (jusqu'à janvier 2020), la chloroquine divise la France actuellement, entre les pro comme Christian Estrosi qui a été traité par ce biais après avoir été contaminé, et les anti comme Michel Cymes qui souhaite attendre les résultats de l'étude alors que la chloroquine et ses effets sont connus depuis des décennies (le médecin du PAF s'est d'ailleurs fait reprendre de volée par Didier Raoult), le plus grand flou entoure ce traitement éventuel, ce qui a poussé Emmanuel Macron, d'abord réticent mais encouragé par sa...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.