Interrogés par des journalistes du Monde ou encore du Figaro, de nombreux passants parisiens ont réagi avec effroi et tristesse à l'incendie qui ravage actuellement Notre-Dame, le monument le plus visité d'Europe.

"Un poumon du pays est en train de brûler". De nombreux Parisiens témoins du terrible incendie de Notre-Dame sont actuellement interrogés par de nombreux médias, parmi lesquels TF1, BFMTV, Le Monde ou encore Le Figaro. Interrogée au micro de Gilles Bouleau, une passante a déclaré, triste, "que Notre-Dame ne sera plus comme avant". Ce lundi 15 avril, l'allocution d'Emmanuel Macron a été reportée à la suite d'un sinistre sans précédent qui ravage depuis 18h50 le monument le plus visité d'Europe.

Publicité
Publicité

La journaliste du Figaro Jeanne Sénéchal, présente aux abords de la cathédrale, a fait savoir que des cendres tombaient dans Paris, à des centaines de mètres de l'incendie : "Des cendres nous tombent sur la tête. 'C'est dangereux', hurlent les forces de l'ordre, qui tentent de faire reculer tous les passants" a-t-elle expliqué. À noter que les riverains de l'Ile ont quant à eux été accueillis place de la Halle des Blancs Manteaux.

"On est anéantis, on prie. Tout le...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :