À quelques mois de la majorité de son fils James, l'acteur irlandais Colin Farrell a demandé sa mise sous tutelle. Le père de famille veut continuer à gérer ses besoins personnels.
Colin Farrell prend une décision difficile pour son fils handicapé

Le fils aîné de Colin Farrell, James, souffre du syndrome d’Angelman. Cette maladie neuro-génétique se caractérise par une déficience intellectuelle sévère et des traits dysmorphiques. Face à la maladie, le comédien et son ancienne compagne, Kim Bordenave, ont pris une décision difficile : ils réclament sa mise sous tutelle. D’après les informations de E! News, relayées par 20 Minutes, ils ont, ainsi, demandé le statut de co-tuteurs. Cela leur permettrait ainsi de continuer à gérer les besoins personnels, y compris les décisions médicales, de James à sa majorité, qu’il célébrera en septembre prochain.

Dans sa requête, adressée au tribunal, Colin Farrell a déclaré que son enfant “est non verbal et a des problèmes de motricité fine”. Avant de préciser : “Ce qui le rend incapable de s'occuper correctement de sa santé physique et de son bien-être et l'oblige à avoir besoin d'aide pour préparer ses repas, manger, se laver et s'habiller lui-même.” Alors, même si James ne peut pas préciser sa préférence pour gérer sa tutelle, “il choisirait son père et sa mère”, “s’il pouvait verbaliser son opinion”, a assuré l’acteur irlandais. Une première audience a alors été fixée au 27 septembre prochain. Cependant, le fils de l’acteur et du mannequin ne pourra pas répondre à l’appel. “James ne parle pas, est très rapidement anxieux et perd son attention très facilement”, a déclaré le médecin de...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >