Coeur de pirate s'est confiée dans un long message sur Twitter. La chanteuse a crié sa colère et sa tristesse alors que sa maison de disques a couvert des faits d'agression sexuelle dont est accusé l'un des artistes.
Cœur de pirate sous le choc : elle s'en prend à sa maison de disques qui a couvert des agressions sexuelles

C'est l'affaire qui remue le Québec. La maison de disques Dare to Dare Records est au cœur du scandale alors que le chanteur Bernard Adamus a été accusé sur les réseaux sociaux d'agression sexuelle. Des faits dont étaient au courant le patron de la société, Éli Bissonnette, qui a quitté ses fonctions après avoir posté un long message sur Facebook pour reconnaître qu'il avait couvert la polémique. "J’aurais dû agir plus tôt, je m’en excuse. Je reconnais qu’en n’agissant pas, j’ai été complice de tout un système qui maintient les victimes dans le silence", a-t-il confié dans la publication, désormais retirée du réseau social. Un choc pour les artistes de la maison de disques notamment pour la chanteuse Cœur de pirate, qui a décidé de couper les liens avec celui qui l'a découverte à l'âge de 18 ans.

"Ça suffit"

Dans un message posté sur son compte Twitter, Béatrice Martin a crié son chagrin et sa colère. "J'ai du mal à trouver les mots pour expliquer ce qui est en train de se passer, a-t-elle écrit. Pour vrai, j'en pleure. Déjà, je fais partie de ce milieu depuis que j'ai 18 ans. J'ai été cueillie un peu par hasard par quelqu'un qui...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !