Alors que la France tente d'éviter une deuxième vague du coronavirus, le gouvernement a pris d'importantes décisions. Comme celle de maintenir le second tour des élections municipales. Un choix qui divise. C'est dans ce contexte que Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, s'est confié dans le colonnes du Parisien.
Christophe Castaner vraiment convaincu par le maintien des élections municipales ? Il s'explique

Il y a plus de deux mois maintenant, Emmanuel Macron livrait une allocution solennelle en direct de l’Elysée. Le début d’une série de discours et d’apparitions publiques autour d’un seul et même sujet : la pandémie de coronavirus qui s’est étendue sur le territoire hexagonal. Aux grands maux les grands moyens : le mot « confinement » est entré dans la vie de millions de Français en une trainée de poudre. Mais bien avant cette prise de décision, Emmanuel Macron avait fait le choix de maintenir le premier tour des élections municipales, en mars dernier. Un choix qui avait été largement décrié par l’opposition, certains estimant même que cette décision n’avait fait qu’accélérer la propagation du coronavirus en France. Vendredi 22 mai, et après plus de deux mois d’une crise sans précédent qui reste encore à gérer, le gouvernement a annoncé le maintien du second tour des municipales, prévu le 28 juin prochain dans environ 5.000 communes. « La décision que nous avons prise est de ne pas mettre entre parenthèses la démocratie », martèle aujourd’hui Christophe Castaner dans un entretien accordé au Parisien.

Christophe Castaner...