En guerre contre Valérie Pécresse, Catherine Ringer des Rita Mitsouko a gagné un bras de fer contre la présidente de la Région Île-de-France ce jeudi 26 novembre au tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis), informe actu.fr.

Elle ne s'est pas laissé faire. Jugée pour violation de propriété sur le chantier de la corniche des forts, situé dans la forêt de rel="nofollow">Romainville, à la suite d'une plainte formulée par Valérie Pécresse, Catherine Ringer, chanteuse des Rita Mitsuko, a gagné son bras de fer contre la présidente de la Région Île-de-France ce jeudi 26 novembre, révèle Actu.fr.

"Non seulement les militantes de la forêt de Romainville n’ont rien détérioré, mais leur cause est juste", s'était indigné EELV 93 qui décrit les prévenues comme des "défenseures de la forêt" qui avaient "pris l’habitude de se retrouver devant ce chantier dont l’objectif était l’aménagement d’un parc de loisirs sur 8 hectares -dont 40 000 m² de forêt abattus- soit un tiers de cette forêt jusqu’ici préservée en plein coeur de Romainville". Une défense qui a convaincu le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) qui a relaxé les prévenues et débouté la région Ile-de-France de toutes ses demandes de dédommagement.

Les faits remontent à octobre 2018. Fervente défenseure de la cause écologique, Catherine Ringer, accompagnée de deux autres militantes, se serait alors introduite sur le chantier de la corniche des forts, situé dans la forêt de rel="nofollow">Romainville, pour empêcher l’abattage d’arbres de la forêt. Le Conseil Régional, sous l'égide de Valérie Pécresse, leur reprochait d'avoir forcé la clôture du chantier en question et réclamait 305 000 euros de dommages et...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >