Jean-Paul II a accepté l'annulation du mariage religieux de la princesse de Monaco avec Philippe Junot le 1er juillet 1992. Une longue procédure initiée en 1981, mais qui reste aujourd'hui encore très mystérieuse.
Caroline de Monaco : l'histoire secrète derrière l'annulation de son premier mariage religieux

C'était son premier grand amour. Le 28 juin 1978, Caroline de Monaco, 21 ans, épouse Philippe Junot civilement. Il se marièrent à l'église le lendemain. Un mariage éclair. A peine deux ans plus tard, le divorce est prononcé par un tribunal monégasque. Le 9 octobre 1980, la princesse Caroline est à nouveau une femme libre. Libre ? Pas tout à fait : elle débutera l'année d'après une longue procédure pour faire annuler son premier mariage religieux. Plus de 10 ans seront nécessaires pour accéder à sa demande, qui fut finalement validée par Jean-Paul II. Cela n'empêcha pas Caroline de Monaco de se marier civilement avec Stefano Casiraghi en 1983.

Mais sur quelles bases fut annulé ce mariage ? Le mystère reste encore aujourd'hui entier. Nos confrères du Monde, expliquaient en 1984, alors que la procédure était encore en cours : "On murmure à Rome - où M. Junot a été longuement entendu - que les trois juges chargés de ce dossier examineraient " l'immaturité "...