Dans Conversation intime, une pièce de théâtre réalité menée par Catherine Ceylac, Carole Bouquet s'est livrée sans tabou, sur sa carrière au cinéma mais aussi sur son rôle de mère de famille.
Carole Bouquet "autoritaire" : elle s'amuse du surnom que ses fils lui ont donné

Au théâtre national de Nice, mardi 25 février, Carole Bouquet est montée sur scène pour « jouer » Conversation intime, une sorte de pièce de théâtre réalité au cours de laquelle l’actrice a répondu aux questions de Catherine Ceylac. Avec franchise, sans temps morts, devant une salle pleine à craquer, dans une ambiance très intime, l’actrice a par exemple révélé qu’elle avait découvert le cinéma lorsqu’elle était enfant, « en faisant l’école buissonnière ».

Carole Bouquet a raconté qu’elle avait présenté le concours d’entrée au Conservatoire « en faisant dos au jury » et qu’elle ne garde aucun souvenir du tournage de Cet obscur objet du désir, sous la direction de Luis Bunuel, tellement elle avait eu peur.

Si elle a mené l’essentiel de sa carrière au cinéma, dans des films aussi variés que Trop belle pour toi, le James Bond Rien que vous vos yeux, ou encore Lucie Aubrac, Carole Bouquet est aussi une grande actrice de théâtre. Elle est donc à l’aise sur les planches comme elle l’a démontrée à Nice et expliqué en répondant à une question sur son rapport à la scène. « Ça m’a longtemps terrorisé, a avoué Carole Bouquet. Aujourd’hui, de manière totalement déraisonnable, cela m’enchante. Je me dis que ce n’est pas si grave si on n’est pas bon sur scène, si on a des trous ».

Mais la conversation a glissé également sur des questions plus personnelles, exercice périlleux pour cette femme...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.