Invitée sur Europe 1, Carla Bruni-Sarkozy est revenue sur une séquence filmée en mars dernier lors de la dernière Fashion Week, à Paris. La mannequin se moquait ouvertement des féministes et des mesures barrières pour éviter la propagation du coronavirus.
Carla Bruni fait son mea culpa sur le coronavirus : "J’ai été débile"

Faute avouée, faute à demi pardonnée ? En pleine promotion du premier single de son prochain album, Carla Bruni-Sarkozy est revenue ce 10 juillet, au micro d'Europe 1, sur une séquence gênante tournée en mars dernier. En pleine épidémie de coronavirus, l'ex-Première dame est filmée à la Fashion Week parisienne en train de faire la bise à des invités, faisant fi des mesures sanitaires. A cette occasion, elle commente devant les caméras : "On est de la vieille génération nous. On n’a peur de rien, on n’est pas féministe, on ne craint pas le coronavirus, NADA !", avant de faire semblant de tousser sur tout le monde. Une séquence qui a choqué à l'époque, et qui provoque aujourd'hui un mea culpa de Carla Bruni. "J’étais complètement débile. J’ai fait une blague", confie-t-elle à Pascale Clark.

L'ancienne mannequin de 52 ans justifie son comportement d'alors. "La vidéo (tournée par Loïc Prigent pour 5 minutes de mode sur TMC - NDLR), elle a été montée et remontée de manière assez malveillante. Ce dont je me souviens, c’est que très peu de gens étaient conscients", poursuit-elle. "On était entassés par centaines, et d’ailleurs je pense que le virus commençait à peine son chemin en Europe." A l'époque, la France faisait tout de même partie des territoires les plus touchés par la Covid-19, avec plus de 200 cas confirmés et quatre décès.

"On a réalisé finalement assez tard"

Quelques jours après la publication de la...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !