Si Valérie Lemercier aime le Festival de Cannes, ça n'a pas toujours été réciproque. Sur la Croisette ce 13 juillet pour présenter Aline, la réalisatrice a confié que les organisateurs ont toujours refusé d'exaucer son rêve : devenir maîtresse de cérémonie.
Cannes 2021 : Valérie Lemercier recalée du poste de maîtresse de cérémonie

Événement sur la Croisette : ce mardi 13 juillet, Valérie Lemercier présente Aline, son presque biopic de Céline Dion très attendu par le public. « Je suis super contente ! On n’est pas en compétition, on n’est là que pour la joie, confie-t-elle au Parisien, ravie de venir fouler le tapis rouge. Et puis, j’ai toujours eu l’impression que Cannes, ce n’était pas pour moi. » Ce sentiment s’est installé au fil des éditions du festival, où elle n’a quasiment jamais été invitée pour défendre un film. Bien sûr, Valérie Lemercier a maintes fois monté les marches, notamment « pour fêter le succès des Visiteurs en 1993 », et à bien d’autres occasions depuis. Mais elle n’a joué qu’une seule fois dans un long-métrage en compétition. « Je n’y ai eu aucun film, à part Adieu Berthe, de Bruno Podalydès, à la Quinzaine des réalisateurs en 2012, a-t-elle raconté au Parisien. On n’avait pas monté les marches, on avait une petite jupe droite et puis, voilà. » Cette fois, les choses seront différentes : elle sera à Cannes en tant que réalisatrice et actrice d’un des films les plus attendus de la Quinzaine.

Signe que l’événement...

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >