L'opposition voit d'un très mauvais oeil l'initiative de dissidents LREM à l'Assemblée qui envisageraient de créer un neuvième groupe baptisé Écologie démocratie solidarité.
"Ça fait mauvais genre" : Emmanuel Macron face aux députés "grondeurs"

Que pense Emmanuel Macron des révélations des Échos qui font état d’une future scission à l’Assemblée nationale ? D'après nos confrères, certains « marcheurs » sont prêts à créer un nouveau groupe parlementaire, un neuvième groupe baptisé Écologie démocratie solidarité. « Un non-événement », dit un proche du président de la République cité par Le Parisien. Dans le camp de la majorité, on minimiserait l’impact de cette scission. « De toute façon, ce groupe dit qu'il veut affirmer son identité, mais il n'est pas non plus en train de frapper à la porte de la France insoumise », nuance un soutien à Emmanuel Macron, que l'on dit incontrôlable.

Et si on s’ affiche si philosophe dans les rangs de LREM, c’est parce que cette scission aurait été avant tout prévisible. Olivia Grégoire confie : « C'est en aucun cas une surprise. Cela permettra de clarifier les positions de certains qui se disaient en situations inconfortables ou en dissidences chez nous ». « Ce n'est pas une surprise, plus une clarification », souffle-t-on du côté de Matignon. Certains vont même jusqu’à dire que ces dissidents pourraient arranger les affaires du chef de l’État. « Ce nouveau groupe, avec la manœuvre l'ancien bras droit de Nicolas Hulot (NDLR : Matthieu Orphelin), est en fait provoqué par le chef de l'Etat. Il pourra s'appuyer sur lui pour faire voter des textes comme la future taxe sur le transport aérien et faire croire à un vrai...