Après l'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 14 octobre, le maire du Touquet a décidé d'instaurer un couvre-feu dans la commune où se trouve la villa Monéjan de Brigitte Macron. Retour sur le petit "scandale" à l'ISF révélé en mai 2016, et causé par la sous-évaluation de cette résidence.
Brigitte Macron et la villa Monéjan : cette bévue à 200000€ qui a fait trembler Emmanuel Macron

Le maire du Touquet va imposer un couvre-feu entre minuit et 6 heures, à partir de ce samedi 17 octobre. C'est dans cette commune du Pas-de-Calais que Brigitte Macron est propriétaire d'une maison, baptisée la villa Monéjan. L'occasion de regarder dans le rétroviseur, et de se pencher sur ce jour où Emmanuel Macron a été épinglé par le fisc. Le 31 mai 2016, Mediapart avait révélé qu'après une vérification de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, le ministre de l'Économie de l'époque devait payer l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), son patrimoine dépassant le seuil d'imposition minimum, fixé à 1,3 million d'euros. L'actuel président de la République avait sous-évalué la résidence de son épouse de 200 000 euros. Le bien, dans lequel des travaux avaient été entrepris par le couple, avait alors été réestimé à 1,4 million d'euros par l'autorité administrative. D'après le Canard enchaîné, le mari de Brigitte Macron avait alors dû régulariser sa situation pour les années 2013, 2014 et 2015.

Interrogé par Mediapart, le cabinet d'Emmanuel Macron avait toutefois assuré que ce dernier avait anticipé, en effectuant une déclaration rectificative. "La situation fiscale de M. et Mme Macron est tout à fait régulière, toutes les déclarations auxquelles ils sont assujettis ont été effectuées", déclarait l'un de ses collaborateurs. La note s'élevait à environ 10 000 euros, d'après les informations de...

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant