Peut mieux faire. Même si Emmanuel Macron a réussi à maîtriser les coûts de fonctionnement de l'Elysée, la Cour des comptes reproche au chef de l'Etat ne pas avoir assez dépensé dans l'entretien du palais présidentiel.
Brigitte et Emmanuel Macron rappelés à l’ordre sur l’entretien de l’Elysée

Pour Emmanuel Macron et son épouse, Brigitte, c’est l’heure des bilans comptables. Ce mercredi 29 juillet, la Cour des comptes a rendu son rapport sur les dépenses de fonctionnement de la présidence de la République. Et contrairement aux exercices précédents, l’Elysée s’est distinguée par une tenue rigoureuse des budgets. Si la Première dame a maintenu ses coûts, son mari a quant à lui penché du côté de l'austérité. Les charges de la présidence ont baissé de 3,26% par rapport à 2018, tandis que les ressources ont augmenté de 1,2%. Une maîtrise des dépenses bien différente de celle amorcée en 2018, où l'Elysée avait dépassé son budget initial en raison de la hausse d'activité d'Emmanuel Macron.

Pourtant, cette rigueur budgétaire pourrait être reprochée au chef de l'Etat. En effet, la juridiction financière a remarqué que ce dernier n'avait pas assez investi dans l'entretien du palais de l'Elysée. 1,6 million d'euros était alloué, mais la présidence n'a pas tout dépensé. Un constat qui oblige la Cour des comptes à "attirer l’attention de la présidence sur la nécessité de mener à bien les travaux liés à la conservation du patrimoine immobilier, au risque que celui-ci continue de se dégrader et que les coûts de sa restauration soient plus importants que ceux d’une action préventive et curative programmée."

Polémique autour de la rénovation de la Salle des fêtes

L'avertissement des Sages de la rue Cambon semble...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !