Depuis dix ans, Enora Malagré souffre d'endométriose, une maladie qui touche une femme sur dix. Alors qu'elle vient de publier un livre-témoignage sur sa maladie, l'animatrice de 39 ans s'est confiée à Gala sur son envie de bébé, et ce, même si elle ne porte pas son enfant dans son ventre.

Enora Malgré ne veut plus se taire. Dans Un cri du ventre, elle se confie sans tabou sur son endométriose, maladie qui peut entraîner des troubles de la fertilité. Une conséquence qu’elle connaît, comme elle l’a révélé à Gala en évoquant ses nombreuses fausses-couches : « J’ai beaucoup de mal à me remettre de la dernière, qui a eu lieu en juillet, parce que j’y croyais dur comme fer à celle-là. (…) L’endométriose te vole ta joie d’être enceinte, parce que tout de suite, tu songes à la fausse-couche. Je suis en train de me demander si je ne vais pas me faire enlever l’utérus pour ne plus subir ces déceptions à répétitions ».

"Mon ventre a beau me refuser ce cadeau, je n'en suis pas moins maman"

Si devenir maman est difficile pour elle, l’ancienne chroniqueuse de Touche pas à mon poste n’a pas renoncé à son rêve : « Je suis en train de faire le deuil de la grossesse, pas d’être mère. Mais l’adoption est un chemin très long, semé d’embûches, il faut être solide ». Cependant, il semblerait que l’animatrice de 39 ans soit prête : « Cet enfant, je ne l’aurai peut-être pas porté, mais je vais l’élever. Il sera mon...