Le 18 juin dernier, Anny Duperey a répondu à l'invitation d'Anne Roumanoff sur Europe 1. Lors de cet entretien, la comédienne a fait quelques confidences personnelles et a notamment évoqué un petit défaut présent chez elle, qui a tendance à agacer ses enfants.
Anny Duperey trop cash ? Cette remarque que lui font souvent ses enfants

Anny Duperey n'a jamais eu peur de dire ce qu'elle pensait. À l'âge de neuf ans, la comédienne est devenue orpheline suite à la mort tragique de ses parents. Suite à ce drame, elle a dû apprendre à devenir responsable très jeune, voyant ainsi son enfance voler en éclats. Lorsqu'elle est devenue mère à son tour, celle qui a perdu la sienne trop tôt, n'a pas su comment s'y prendre. C'est ce qu'elle a raconté, sur les ondes d'Europe 1, le 18 juin dernier : "J'attendais de voir si ça crie et puis ça criait, je disais 'réfléchis, est-ce que t'as vraiment mal ?' Et quand je voyais les autres mères qui, viscéralement, se jetaient vers leurs gosses, je me disais qu'il me manquait quand même un peu quelque chose", a observé Anny Duperey. En grandissant, son fils Gaël et sa fille Sara, nés de ses amours avec Bernard Giraudeau, ont relevé chez elle un petit défaut.

Elle a accepté de l'évoquer dans l'émission d'Anne Roumanoff : "J'ai un côté un peu franc-parler, où mes enfants me disent : 'oh tu pourrais peut-être la boucler maman, de temps en temps'", a-t-elle confié au micro d'Europe 1. Lorsqu'elle est invitée dans les médias, la femme de fiction de Bernard Le Coq ne s'est jamais privée pour donner son avis, qu'il soit bon ou mauvais. Qu'il s'agisse de son exaspération face à la fermeture des lieux culturels durant la crise sanitaire, de son célibat ou encore du coup d'éclat de Corinne Masiero lors de la dernière cérémonie des César, Anny...

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >