Alain Chabat, en couverture du dernier numéro de Society, est revenu sur une période sombre de sa jeunesse. Pour échapper au service militaire, il a fait ce qui s'apparente à une tentative de suicide.. contrôlée.
Alain Chabat : prêt à tout pour échapper au service militaire, il a failli en mourir

Alain Chabat ne voulait pas faire son service militaire, et il a tout essayé pour y échapper. Miser sur son asthme, se battre avec un militaire... Puis risquer sa vie. Dans une interview publiée dans le dernier numéro de Society, en kiosques depuis ce jeudi 23 janvier, le comédien et humoriste de 61 ans a dévoilé tout ce qu'il a fait pour se dédouaner de cette obligation.

Après s'être battu "à moitié" avec le militaire qui l'a déclaré "apte", le jeune Alain Chabat est envoyé en camp semi-disciplinaire à Stetten, dans la Forêt-Noire. Là-bas, il ne coopère toujours pas : "J’ai pété mes lunettes le premier jour tourne pas avoir à tirer, à faire les exercices. J’ai passé un mois en myopie totale, je n’adressais la parole à personne."

Un mois en hôpital psychiatrique

Vient ensuite sa première permission, pendant laquelle il prend une mesure drastique sur les conseils d'une médecin "un peu militante". "Elle m’a demandé combien je pesais -60 kilos-, puis m’a dit : ‘Vous prenez un Mogadon par dix kilos, donc six, mais pas plus car sinon c’est dangereux. Vous faites ça avec un copain. À un moment, vous allez vous endormir, il faut que votre copain vous mette des claques, et quand vous ne répondez plus, il appelle le Samu et précise bien que vous être un militaire en permission.'" Alain Chabat se procure le somnifère et s'exécute. Il reprend conscience "dans le camion du Samu".

Cette méthode extrême a fonctionné , mais non sans...