Inoubliable pour les proches de la victime, l'affaire Kazkaz ne fait plus la Une mais a marqué la France dans les années 1990. Closer revient sur ce fait-divers hors norme.
AFFAIRES OUBLIÉES. L'affaire Kazkaz, cette petite fille que la mère tuait à petit feu

C'est à Paris, aux urgences de l'hôpital Necker Enfants Malades, que prend racine l'affaire qui a redessiné les contours de la maltraitance en France. Le 28 juillet 1990, la petite Caroline, 9 ans, est admise à l'hôpital parisien pour enfants. D'abord hospitalisée à Wissembourg, en Alsace, puis à Strasbourg, la fillette souffre d'hyperthermie, de vomissements et de régulières crises d'hypoglycémie. Les médecins soupçonnent d'abord une tumeur au pancréas, et décident de lui en retirer une partie. À la surprise générale, l'organe est sain. D'ailleurs, Caroline se porte de mieux en mieux. C'est comme si rien de tout cela n'était arrivé.

Mais le 19 août 1990, la petite Caroline replonge. Après plusieurs jours d'accalmie, la fillette fait une nouvelle crise. Les médecins de l'hôpital Necker découvrent que son taux d'insuline est 100 fois supérieur à ceux habituellement observés chez les enfants souffrant d'hyperinsulinisme. Le cas est confié au Professeur...

Besoin de faire le point sur votre suite de carrière ? Ou de créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >