Connue pour son engagement pour la protection des gorilles de montagne, la primatologue Dian Fossey a été retrouvée morte le 27 décembre 1985 au Rwanda. Retour sur cet assassinat mystérieux sur fond de trafics de primates..
AFFAIRES OUBLIÉES. L'affaire Dian Fossey, cette scientifique renommée morte par amour pour les gorilles

Au Rwanda, elle était surnommée Nyiramachabelli ("La femme qui vit seule dans la montagne"). Le 27 décembre 1985, dans les montagnes des Virunga, Dian Fossey, primatologue américaine spécialisée dans l'étude du comportement des gorilles, est retrouvée morte par un cuisinier dans sa petite hutte du camp Karisoke. Après s'être défendue, la scientifique de 53 ans a été abattue de six coups de panga dans la tête. L'un d'eux lui a fendu le visage. Sous son corps, les policiers retrouvent son pistolet inutilisé. Ils constatent également qu'une plaque en tôle manque au mur de la hutte. Le meurtrier de Dian, visiblement connaisseur des lieux, s'est introduit directement dans sa chambre à coucher...

Les enquêteurs écartent rapidement la thèse d'un vol qui aurait mal tourné. En effet, aucune des possessions de Fossey n'ont été dérobées, pas même les quelques milliers de dollars en chèques de voyage qu'elle conservait. Convaincue qu'il s'agit bien d'un meurtre...

Besoin de faire le point sur votre suite de carrière ? Ou de créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >