Ce lundi 29 juin pouvait être le clap de fin de l'Affaire Fillon, commencée il y a près de trois ans. Mais les dernières révélations de l'ancienne patronne du Parquet national financier ont rabattu les cartes, et pourraient provoquer une réouverture de l'enquête.
Affaire Fillon : pourquoi le verdict du procès pourrait être repoussé

C'était un tournant de la dernière élection présidentielle. En début d'année 2017, plusieurs affaires éclatent et, en mars, de nombreuses mises en examen tombent. François Fillon et son suppléant Marc Joulaud sont poursuivis pour "détournement de fonds publics", pour avoir supposément employé fictivement Penelope Fillon comme attachée parlementaire. Penelope Fillon est quant à elle jugée pour complicité et recel de ce délit. Trois ans plus tard, le ministère public a requis de lourdes peines contre ce trio : cinq ans d’emprisonnement dont deux ans ferme contre François Fillon, trois ans d’emprisonnement avec sursis contre Penelope Fillon, ainsi que 375 000 euros d’amende contre le couple. Marc Joulaud, actuel maire de Sablé-sur-Sarthe, fief des Fillon, et ancien suppléant de François Fillon à l’Assemblée Nationale, risque deux ans de prison avec sursis et 20 000 euros d’amende.

Suspense

Le délibéré du procès doit être rendu ce lundi 29 juin. Sauf que, depuis, nouveau retournement de situation : Eliane Houlette, la patronne du Parquet national financier (PNF) de 2014 à 2019, qui a mené les investigations dans cette affaire, a dit devant la...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !